Dites Simplement ‘‘NON’’ à Néotame !

Home/Non classé/Dites Simplement ‘‘NON’’ à Néotame !

Ce bon vieux Monsanto ! Une de mes sociétés préférées… NON ! Quel est donc leur dernier poison ? Il est appelé « Néotame » et il s’avère être plus toxique que l’aspartame! Malgré le fait que vous n’ayez probablement jamais entendu parler de Néotame, il a été effectivement approuvé par la FDA en 2002, juste au moment où le brevet Monsanto sur l’aspartame était sur le point d’expirer. Et juste au cas où l’aspartame n’aurait pas été assez toxique, NutraSweet (une filiale de Monsanto, au moment de l’approbation du Néotame) a ajouté du 3-diméthylbutyl (un produit chimique classé comme dangereux par l’EPA : https://iaspub.epa.gov/sor_internet/registry/substreg/searchandretrieve/searchbylist/search.do), ce qui rend le Néotame encore plus doux et plus toxique.

La controverse a fait rage autour de l’aspartame (alias AminoSweet) depuis son approbation par la FDA en 1982. Presque toutes les entreprises qui ont parrainé des études scientifiques, ont montré que l’aspartame est parfaitement sûre. Toutefois, la quasi-totalité des études indépendantes ont montré exactement le contraire. En laboratoire, l’aspartame a été démontrée pour causer des tumeurs au cerveau, des lésions cérébrales, les tumeurs du pancréas, les tumeurs du sein et des tumeurs utérines. L’aspartame et le Néotame contiennent des substances (comme le méthanol) qui sont métabolisées en formaldéhyde (c.-à-d. du fluide d’embaumement) et en un acide aminé excitotoxique qui excite littéralement les cellules de votre cerveau jusqu’à provoquer la mort !

Dans des recherches effectuées par PubMed (la Bibliothèque Nationale Américaine de Medecine) qui dispose de plus de 19 millions de références médicales, le Néotame n’est crédité que de zéro études scientifiques en double aveugle, sur la toxicité chez l’homme ou chez l’animal. Si le Néotame est aussi sûr, et complètement sans risque à ingérer, on pourrait penser que l’entreprise NutraSweet aurait publié au moins une étude de sécurité faite en double aveugle dans le domaine public ? Ils ne l’ont pas fait. Vous devez maintenant vous poser la question : ‘‘Pourquoi ne l’ont-ils pas effectuée ?’’ Je pense que nous connaissons tous la réponse, n’est-ce pas ?

Les faux sucres (comme l’aspartame et le Néotame) donnent aux ‘‘dépendants alimentaires’’ et aux ‘‘fanatiques de la remise en forme’’ de faux espoir, dans le sens qu’ils peuvent ‘‘avoir le beurre et l’argent du beurre’’. Ce n’est pas vrai. Une des plus grandes tactiques de marketing et de relations publiques pour les édulcorants chimiques artificiels, a été l’affirmation, selon laquelle ils aident dans la lutte contre l’obésité. Ils n’agissent pas ainsi. Ils n’ont jamais fait et ils ne le feront jamais. À vrai dire, la recherche indique que les édulcorants artificiels vous faire réellement gagner du poids.

Selon le Dr. Joseph Mercola, ‘‘Une des raisons pour lesquelles l’aspartame et le néotame ont le potentiel pour causer un gain de poids, c’est parce que l’acide aspartique et la phénylalanine – les deux acides aminés qui composent 90 pour cent de l’aspartame, et qui sont également présents dans le néotame – sont connus pour stimuler rapidement la libération de l’insuline et de la leptine ; deux hormones qui sont étroitement impliquées dans la satiété et dans le stockage des graisses. L’insuline et la leptine sont aussi les hormones primaires qui régulent votre métabolisme. Donc, même si vous n’ingérez pas de calories sous forme de sucre, l’aspartame et le néotame peuvent encore augmenter vos niveaux d’insuline et de leptine. Les niveaux élevés d’insuline et de leptine, à leur tour, sont deux des forces motrices de l’obésité, du diabète, et d’un certain nombre de nos épidémies actuelles, en ce qui concerne les maladies chroniques. Au fil du temps, si votre corps est trop exposé à la leptine, il deviendra résistant à cette dernière, de même que votre corps peut devenir résistant à l’insuline, et une fois que cela se produit, votre corps ne peut plus «entendre» les messages hormonaux demandant à votre corps d’arrêter de manger, de brûler les graisses, et de maintenir une bonne sensibilité au goût sucré dans vos papilles. Qu’est-ce qui se passe alors ? Vous avez encore faim ; vous avez envie d’aliments sucrés, et votre corps stocke davantage de graisse. La résistance à la leptine entraîne également une augmentation de la graisse viscérale, vous envoie sur un cycle vicieux de la faim, sur le stockage des graisses, et vers un risque accru de maladie cardiaque, de diabète, de syndrome métabolique, et plus encore’’. (LIEN): https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2011/02/08/neotame-receives-fda-approval-but-is-not-widely-used-yet.aspx

Jusqu’à maintenant, Néotame n’a pas encore été vendu au public, mais cela n’est pas nécessaire. Il a été largement utilisé dans les aliments préparés. Donc, moins la sensibilisation du public a été faite, moins il est probable que les gens vont essayer de l’éviter. Mais ce produit serait sûrement étiqueté ! NON NON !! Permettez-moi de rendre cela parfaitement clair. Néotame n’a pas à être inclus dans une liste d’ingrédients ! Donc, si vous achetez des aliments transformés, même si l’USDA a certifié le plat, bio ou pas, l’aliment sera encore plus susceptible de contenir du néotame, parce que cela est rentable, et parce qu’on ne sait pas qu’il est présent, il n’y aura pas de réaction du public.

Aimez-vous le steak ? Je sais que je l‘aime. Eh bien, sauf s’il s’agit d’une vache nourrie à l’herbe, ce steak pourra probablement provenir d’une vache nourrie avec des aliments contenant … .. vous l’aurez deviné … .. du néotame ! Vous voyez, Néotame est actuellement commercialisé comme ‘‘édulcorant’’ dans le cadre d’une utilisation dans l’alimentation du bétail. La mélasse a été utilisée afin d’amener les vaches à manger des aliments dotés d’un goût fort désagréable du fait de la présence des additifs chimiques. Néotame est à la fois moins coûteux que les mélasses et soumis à moins de réglementation. Qu’est-ce que vous pensez de cela ? Une nourriture naturelle comme la mélasse est réglementée plus sévèrement qu’un agent chimique considéré comme dangereux par l’EPA !

Ma recommandation en ce qui concerne Néotame est la même que celle à propos de l’aspartame, qui est : évitez les comme la peste !

Références : https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2011/02/08/neotame-receives-fda-approval-but-is-not-widely-used-yet.aspx

Ty Bollinger

Remarque importante: Je ne suis pas un médecin. Tout le contenu de cette lettre d’information est un commentaire ou une opinion et est protégé en vertu des lois sur la liberté d’expression dans tout le monde civilisé. Les informations contenues dans ce document sont destinées à des fins éducatives seulement. Il n’est pas conçu comme un substitut pour le diagnostic, le traitement ou les conseils d’un professionnel agréé qualifié. Les faits présentés sur ce site et dans le livre sont offerts à titre d’information uniquement, ce ne sont pas des conseils médicaux, et en aucune façon on ne devrait considérer que je suis pratiquant en médecine. Un effort délibéré a été fait pour que les informations présentes soient à la fois exactes et véridiques. Cependant, je n’assume aucune responsabilité pour les éventuelles inexactitudes dans mon matériel de source, pas plus que je assume la responsabilité de la façon dont ce matériel est utilisé. Toute déclaration concernant les traitements alternatifs pour le cancer n’a pas été évaluée par la FDA.

Laisser un commentaire

*