Etes-vous un « Dissident » ?

Home/Non classé/Etes-vous un « Dissident » ?

Vous êtes-vous déjà considérés comme étant « anti-establishment» ? Si vous croyez dans les traitements naturels du cancer, il est probable que vous êtes de la race rare des gens qui pensent réellement d’eux-mêmes et ne prennent pas pour argent comptant tout ce qu’ils ont entendu des médias contrôlés sur le tube du « lavage de cerveau » (télévision). Il est également dans le domaine du possible que vous soyez un penseur et non un mouton. Il pourrait alors être considéré que vous soyez un «dissident» des opinions politiques.

Considérez ceci ! Il y a une semaine, le 4 Mars, les sénateurs John McCain et Joe Lieberman ont présenté l‘«ennemi belligérant, les interrogatoires, les détentions et poursuites (loi de 2010)». Cela sonne vraiment bien n’est-ce pas ? Le gouvernement va tous nous protéger des « ennemis » et des « terroristes ».

Ma question : Qui sont exactement les ennemis et qui sont les terroristes ?

Ce projet de loi propose de nouveaux ensembles sur une politique globale de la détention, des interrogatoires, et le procès des présumés «ennemis belligérants», dont on pense qu’ils sont engagés dans des hostilités contre les États-Unis en exigeant que ces «détenus de grande valeur» soient mis en détention (sans droit de Miranda) placés en détention militaire illimitée et sans procès, en fonction de leur «activité soupçonnés».

Selon le projet de loi, un individu n’a même pas à représenter une menace pour être saisi, arrêté et interrogé. Si quelqu’un est considéré comme étant de «valeur de renseignement potentiel» ou relève de l’imprécision du mandat de « matière telle que le Président le juge approprié», alors il pourra être détenu indéfiniment.

De façon alarmante, le projet de loi ne fait pas la distinction entre les citoyens américains et les non-citoyens. En d’autres termes, la Constitution américaine et la Déclaration des droits ne s’appliquent pas aux citoyens américains qui sont «soupçonnés» de «potentiellement» présenter «une valeur» possible d’intelligence (quoi que cela puisse signifier) ou si le président (qui est devenu essentiellement une autorité dictatoriale) « ressent la nécessité » de la mise en détention de cette personne. Eh bien ! Je ne sais pas pour vous, mais il y a une subjectivité trop grande à ces critères, en particulier compte tenu du fait que le gouvernement a, en substance, la possibilité de criminaliser l’acte même de la discorde. Vous ne me croyez pas ? Essayez de lire le rapport du MIAC, Loi Publique 109-364, et le Military Commissions Act de 2006, puis de revenez vers moi ….

Ainsi, la ligne de fond est que des millions de paisibles citoyens américains pourraient potentiellement être balayés par ce coup de filet effrayant de la tyrannie. Est-il au-delà du domaine du possible que les promoteurs de la liberté de santé (comme moi) pourraient être stigmatisés comme des ennemis « belligérants » et détenus indéfiniment en vertu de la présente loi proposée ? Si vous vous souvenez dans le bulletin du mois dernier, je vous ai donné un lien pour protester contre le projet de loi horrible DVAS (également proposée par le bradeur John McCain). Avez-vous cliqué sur le lien pour protester ? Si oui, je ne veux pas que vous soyez considéré comme un dissident »?

L’emprisonnement de durée indéterminée et les procès secrets sont des signes d’une dictature, pas ceux d’une république libre ! Je me souviens des années 1980, nous avions l’habitude de nous moquer des Soviétiques pour ce type de système qui a conduit à la mystérieuse «disparition» de millions de personnes. Je suis vraiment étonné que nous ayons des sénateurs et même des citoyens pour discuter de ce projet de loi.

Que pouvez-vous faire ? Appelez ou contactez vos sénateurs et dites-leur que vous allez voter hors de leur bureau si ils votent pour ce projet de loi. Voici une liste des sénateurs américains actuels :

https://www.senate.gov/general/contact_information/senators_cfm.cfm

Que pouvez-vous faire d‘autre ? adressez ce site à toutes vos connaissances afin qu’elles puissent apprendre la vérité et ainsi protester. Le pouvoir est au nombre. Ensemble, nous pouvons contribuer à vaincre cette facture.

Ty Bollinger

Etes-vous un « Dissident » ?

Vous êtes-vous déjà considérés comme étant « anti-establishment» ? Si vous croyez dans les traitements naturels du cancer, il est probable que vous êtes de la race rare des gens qui pensent réellement d’eux-mêmes et ne prennent pas pour argent comptant tout ce qu’ils ont entendu des médias contrôlés sur le tube du « lavage de cerveau » (télévision). Il est également dans le domaine du possible que vous soyez un penseur et non un mouton. Il pourrait alors être considéré que vous soyez un «dissident» des opinions politiques.

Considérez ceci ! Il y a une semaine, le 4 Mars, les sénateurs John McCain et Joe Lieberman ont présenté l‘«ennemi belligérant, les interrogatoires, les détentions et poursuites (loi de 2010)». Cela sonne vraiment bien n’est-ce pas ? Le gouvernement va tous nous protéger des « ennemis » et des « terroristes ».

Ma question : Qui sont exactement les ennemis et qui sont les terroristes ?

Ce projet de loi propose de nouveaux ensembles sur une politique globale de la détention, des interrogatoires, et le procès des présumés «ennemis belligérants», dont on pense qu’ils sont engagés dans des hostilités contre les États-Unis en exigeant que ces «détenus de grande valeur» soient mis en détention (sans droit de Miranda) placés en détention militaire illimitée et sans procès, en fonction de leur «activité soupçonnés».

Selon le projet de loi, un individu n’a même pas à représenter une menace pour être saisi, arrêté et interrogé. Si quelqu’un est considéré comme étant de «valeur de renseignement potentiel» ou relève de l’imprécision du mandat de « matière telle que le Président le juge approprié», alors il pourra être détenu indéfiniment.

De façon alarmante, le projet de loi ne fait pas la distinction entre les citoyens américains et les non-citoyens. En d’autres termes, la Constitution américaine et la Déclaration des droits ne s’appliquent pas aux citoyens américains qui sont «soupçonnés» de «potentiellement» présenter «une valeur» possible d’intelligence (quoi que cela puisse signifier) ou si le président (qui est devenu essentiellement une autorité dictatoriale) « ressent la nécessité » de la mise en détention de cette personne. Eh bien ! Je ne sais pas pour vous, mais il y a une subjectivité trop grande à ces critères, en particulier compte tenu du fait que le gouvernement a, en substance, la possibilité de criminaliser l’acte même de la discorde. Vous ne me croyez pas ? Essayez de lire le rapport du MIAC, Loi Publique 109-364, et le Military Commissions Act de 2006, puis de revenez vers moi ….

Ainsi, la ligne de fond est que des millions de paisibles citoyens américains pourraient potentiellement être balayés par ce coup de filet effrayant de la tyrannie. Est-il au-delà du domaine du possible que les promoteurs de la liberté de santé (comme moi) pourraient être stigmatisés comme des ennemis « belligérants » et détenus indéfiniment en vertu de la présente loi proposée ? Si vous vous souvenez dans le bulletin du mois dernier, je vous ai donné un lien pour protester contre le projet de loi horrible DVAS (également proposée par le bradeur John McCain). Avez-vous cliqué sur le lien pour protester ? Si oui, je ne veux pas que vous soyez considéré comme un dissident »?

L’emprisonnement de durée indéterminée et les procès secrets sont des signes d’une dictature, pas ceux d’une république libre ! Je me souviens des année

Etes-vous un « Dissident » ?


Vous êtes-vous déjà considérés comme étant « anti-establishment» ? Si vous croyez dans les traitements naturels du cancer, il est probable que vous êtes de la race rare des gens qui pensent réellement d’eux-mêmes et ne prennent pas pour argent comptant tout ce qu’ils ont entendu des médias contrôlés sur le tube du « lavage de cerveau » (télévision). Il est également dans le domaine du possible que vous soyez un penseur et non un mouton. Il pourrait alors être considéré que vous soyez un «dissident» des opinions politiques.




Considérez ceci ! Il y a une semaine, le 4 Mars, les sénateurs John McCain et Joe Lieberman ont présenté l‘«ennemi belligérant, les interrogatoires, les détentions et poursuites (loi de 2010)». Cela sonne vraiment bien n’est-ce pas ? Le gouvernement va tous nous protéger des « ennemis » et des « terroristes ».


Ma question : Qui sont exactement les ennemis et qui sont les terroristes ?

Ce projet de loi propose de nouveaux ensembles sur une politique globale de la détention, des interrogatoires, et le procès des présumés «ennemis belligérants», dont on pense qu’ils sont engagés dans des hostilités contre les États-Unis en exigeant que ces «détenus de grande valeur» soient mis en détention (sans droit de Miranda) placés en détention militaire illimitée et sans procès, en fonction de leur «activité soupçonnés».


Selon le projet de loi, un individu n’a même pas à représenter une menace pour être saisi, arrêté et interrogé. Si quelqu’un est considéré comme étant de «valeur de renseignement potentiel» ou relève de l’imprécision du mandat de « matière telle que le Président le juge approprié», alors il pourra être détenu indéfiniment.


De façon alarmante, le projet de loi ne fait pas la distinction entre les citoyens américains et les non-citoyens. En d’autres termes, la Constitution américaine et la Déclaration des droits ne s’appliquent pas aux citoyens américains qui sont «soupçonnés» de «potentiellement» présenter «une valeur» possible d’intelligence (quoi que cela puisse signifier) ou si le président (qui est devenu essentiellement une autorité dictatoriale) « ressent la nécessité » de la mise en détention de cette personne. Eh bien ! Je ne sais pas pour vous, mais il y a une subjectivité trop grande à ces critères, en particulier compte tenu du fait que le gouvernement a, en substance, la possibilité de criminaliser l’acte même de la discorde. Vous ne me croyez pas ? Essayez de lire le rapport du MIAC, Loi Publique 109-364, et le Military Commissions Act de 2006, puis de revenez vers moi ….


Ainsi, la ligne de fond est que des millions de paisibles citoyens américains pourraient potentiellement être balayés par ce coup de filet effrayant de la tyrannie. Est-il au-delà du domaine du possible que les promoteurs de la liberté de santé (comme moi) pourraient être stigmatisés comme des ennemis « belligérants » et détenus indéfiniment en vertu de la présente loi proposée ? Si vous vous souvenez dans le bulletin du mois dernier, je vous ai donné un lien pour protester contre le projet de loi horrible DVAS (également proposée par le bradeur John McCain). Avez-vous cliqué sur le lien pour protester ? Si oui, je ne veux pas que vous soyez considéré comme un dissident »?


L’emprisonnement de durée indéterminée et les procès secrets sont des signes d’une dictature, pas ceux d’une république libre ! Je me souviens des années 1980, nous avions l’habitude de nous moquer des Soviétiques pour ce type de système qui a conduit à la mystérieuse «disparition» de millions de personnes. Je suis vraiment étonné que nous ayons des sénateurs et même des citoyens pour discuter de ce projet de loi.


Que pouvez-vous faire ? Appelez ou contactez vos sénateurs et dites-leur que vous allez voter hors de leur bureau si ils votent pour ce projet de loi. Voici une liste des sénateurs américains actuels :


https://www.senate.gov/general/contact_information/senators_cfm.cfm


Que pouvez-vous faire d‘autre ? adressez ce site à toutes vos connaissances afin qu’elles puissent apprendre la vérité et ainsi protester. Le pouvoir est au nombre. Ensemble, nous pouvons contribuer à vaincre cette facture.


s 1980, nous avions l’habitude de nous moquer des Soviétiques pour ce type de système qui a conduit à la mystérieuse «disparition» de millions de personnes. Je suis vraiment étonné que nous ayons des sénateurs et même des citoyens pour discuter de ce projet de loi.

Que pouvez-vous faire ? Appelez ou contactez vos sénateurs et dites-leur que vous allez voter hors de leur bureau si ils votent pour ce projet de loi. Voici une liste des sénateurs américains actuels :

https://www.senate.gov/general/contact_information/senators_cfm.cfm

Que pouvez-vous faire d‘autre ? adressez ce site à toutes vos connaissances afin qu’elles puissent apprendre la vérité et ainsi protester. Le pouvoir est au nombre. Ensemble, nous pouvons contribuer à vaincre cette facture.

[/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]
mars 12th, 2010|Tags: , |

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.