Histoire d’une Réussite sur le Cancer – Mike Newhouse

Home/Non classé/Histoire d’une Réussite sur le Cancer – Mike Newhouse

Mon nom est Mike Newhouse et je suis un survivant du cancer. Je pense que j’avais eu un vague sentiment que quelque chose n’allait pas avec mon cou depuis mon adolescence dans les années 1970. Il me semblait que les muscles étaient plus épais sur le côté gauche de ma pomme d’Adam, mais je pensais que c’était en raison de la courbure rachidienne causée par la scoliose. J’étais au Laser Spine Institute à Tampa le 18 août 2009, quand ils ont pratiqué un IRM pour aider à diagnostiquer ce qui causait une maladie appelée « pied tombant ». Le pied tombant est une paralysie du ou des muscle(s) du tibia, qui lève votre pied lorsque vous faites un pas en avant lors de la marche. Vous pouvez utiliser divers appareils orthopédiques différents pour rendre la marche plus facile, mais j’espérais que le LSI pourrait accéder à la racine du problème et parviendrait à guérir mon pied tombant. À ma grande surprise, le Dr. Scott (le chirurgien) m’a montré une grosse tumeur qui mesurait environ 6 cm de long, dans la glande thyroïde gauche. Elle poussait contre la trachée, et le Dr. Scott a dit qu’il avait besoin de faire une évaluation avant toute intervention chirurgicale au niveau du dos.

Je suis rentré chez moi, à Sebring, en Floride, et j’ai pris un rendez-vous avec l’endocrinologue local, le Dr. Idriss. Il m’a dit que je pouvais soit obtenir une biopsie ou une chirurgie programmée, pour enlever la tumeur. J’ai choisi ce dernier moyen parce que la tumeur appuyait sur la trachée-artère. Lorsque le Dr. Rodriguez a effectué la thyroïdectomie partielle le 15/12/09, il a envoyé un prélèvement de tissu au laboratoire. Ils ont découvert un carcinome papillaire, de sorte que la thyroïdectomie partielle est devenue une thyroïdectomie totale (afin de prévenir la propagation du cancer au côté droit de la glande thyroïde). Lorsque je me suis réveillé après la chirurgie, j’ai alors découvert que je ne pouvais plus parler. Les nerfs des cordes vocales ont été endommagés dans l’opération. Lorsque le Dr. Rodriguez est venu le lendemain matin, il a dit que la tumeur était  »dure comme un roc ». Il y a eu un moment difficile lors de l’ablation de l’excroissance d’une artère. Et apparemment, cela se prolongeait.

Quelques semaines plus tard, le 11/1/10, j’ai reçu un e-mail en relation avec Cancer – Sortez de la Boîte. Je l’ai commandé pour en savoir plus sur les cures alternatives contre le cancer. Comme j’ai lu le livre, j’ai constaté que j’avais besoin d’agir rapidement afin d’arrêter la propagation du cancer. Le Dr. Idriss a recommandé un traitement à l’iode radioactif, en tant que suivi à la chirurgie, mais j’ai vu une méthode alternative dans le livre de Ty, qui s’appelle l’Extrait de Laurier Rose, qui est relativement peu onéreuse et qui soutient un bon bilan, surtout en Turquie et en Afrique du Sud. Au début, j’étais pour me procurer l’extrait de laurier-rose directement auprès de la compagnie de Marc Swanepoel en Afrique du Sud, mais ensuite, j’ai découvert qu’il était également disponible à partir des Suppléments Utopia Silver, au Texas, en tant que « Laurier Rose OPC ». Déjà cinq semaines s’étaient écoulées depuis mon opération, j’ai alors décidé de ne pas perdre de temps avec une expédition en Afrique du Sud parce que le cancer pourrait être déjà être métastasé. J’ai également commandé une copie de L’Ennemi Naturel du Cancer, de Tony Isaac, qui a décrit le protocole complet contre le cancer, avec l’extrait de laurier-rose. Comme j’ai lu les deux livres sur les traitements alternatifs du cancer, il m’ont donné la foi de mettre en sourdine le traitement à l’iode radioactif. J’ai lu le livre Hiroshima quand j’avais environ 10 ans, donc je savais que la radioactivité peut endommager votre corps, et ce, d’un très grand nombre de façons.

Je suppose que je savais que quelque chose n’allait pas avec les traitements « Big 3 » du cancer (découper, brûler et empoisonner), mais j’étais maintenant confronté à une décision de vie ou de mort à partir du choix de déterminer quelle cure utiliser effectivement, et je me demandais si je serais rejeté en tant que patient par le Dr. Idriss pour avoir refusé l’iode radioactif qu’il avait prescrit. Le Laurier- Rose OPC est arrivé le 28/1/10 et j’ai commencé sur une base d’une pleine dose de 2 capsules/jour immédiatement. Pendant ce temps, j’ai été programmé pour une chirurgie du dos, le 17/3/10, il devait s’agir d’une opération appelée laminectomie endoscopique, qui avait pour but d’alléger la pression sur les racines nerveuses de l’articulation L5-S1 lombaire. J’attendais à l’extérieur de la salle d’opération le 17/3/10, l’infirmière est sortie et m’a dit que mon opération venait d’être annulée. La raison en était que l’anesthésiste avait vu une zone opaque dans mes poumons et qu’il voulait que je passe un scanner pour voir si cela ne comportait pas de risques de pratiquer l’anesthésie au niveau de mes poumons. Le lendemain matin, j’ai passé le scanner à Sebring, et j’ai été soulagé d’apprendre que mes poumons étaient «normaux», et que la  »zone opaque » n’était rien de grave et qu’il n’y a rien à craindre. Dieu merci, le cancer de la thyroïde n’avait pas métastasé dans les 3 mois qui ont suivi la thyroïdectomie. J’avais pris le Laurier-Rose OPC pendant environ 7 semaines à ce moment, et je suis sûr que c’est la principale raison pour laquelle le cancer ne s’est pas propagé.

J’ai également effectué un nettoyage du côlon et un nettoyage intérieur en Février 2010. Cela a contribué à débarrasser mon corps de beaucoup de toxines. À la fin de Mars 2010, j’ai reçu un mélangeur électrique pour la fabrication des Mélanges Budwig, et j’ai aussi commencé à prendre une orientation complète sur les vitamines recommandées pour un patient atteint de cancer, qui comprennent : celles du complexe A, B, C, D3, E, du sélénium, du zinc, la CoQ10, du Chardon-Marie (pour le foie), du lycopène, et des enzymes systémiques (pancréatiques). Ma cure de 9 mois à base d’Extrait de Laurier-Rose (Laurier-Rose OPC) a pris fin en Octobre 2010, j’en ai donc acheté une autre, qui comprend 1 capsule par jour, à considérer comme un rappel préventif et immunitaire au cancer. Mon endocrinologue avait toujours l’impression qu’il subsistait des bosses cancéreuses au niveau de mon cou, au cours de la dernière année de visites à son cabinet, mais il n’a rien trouvé, et je pense qu’il accepte maintenant le fait que l’Extrait de Laurier-Rose fonctionne vraiment pour arrêter la propagation du cancer.

Je suis stupéfait de ce qu’a conçu le grand biochimiste Dieu, pour la conception de la plante de Laurier-Rose qui combat le cancer de différentes façons, et cela de manière aussi efficace ! Je suis reconnaissant à Webster Kehr et à The Independent Cancer Research Foundation ainsi qu’à son site CancerTutor et à Ty Bollinger pour le gain de temps qu’il apporte, le livre permet de sauver des vies !

Mike Newhouse,

janvier 28th, 2011|

Un commentaire

  1. Charlotte 11 juin 2014 at 9 h 05 min - Reply

    Bonjour, votre article est superbement écrit, et rempli d’émotion ! Bravo pour ce combat, pour votre courage !
    Plongée dans ce sujet en ce moment, j’ai trouvé un autre site intéressant : https://www.vaincre-les-cancers.com/
    Les remèdes alternatifs semblent réellement efficaces..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.