Le Cancer du Sein

Home/Non classé/Le Cancer du Sein

Chaque année, plus de 225,000 femmes seront diagnostiquées avec un cancer du sein, et presque 25% de ces femmes mourront de la maladie. Les Etats-Unis d’Amérique ont un des taux de cancer du sein les plus élevés dans le monde. Il y a cinquante ans, seulement une femme sur vingt était diagnostiquée avec un cancer du sein. Maintenant, ce nombre est d’une sur sept.

Chaque Octobre débute le tapage médiatique connu sous le nom de ‘Mois de la Campagne Nationale sur la Sensibilisation à propos du Cancer du Sein’. Rubans roses abondent, et ce message vous tient en audience, «Allez passer votre mammographie !» Des sociétés de grand renom telles que Avon et Revlon, ont rejoint les rangs avec Susan G. Komen de la Fondation «Race for the Cure» basée à Dallas. (Course pour la Guérison).

L’une des nombreuses devises après de nombreux mois de sensibilisation au cancer du sein, est « Le dépistage précoce est votre meilleure protection. » Donc, je suppose que nous sommes tous vraiment prêts à agiter nos rubans roses, à enfiler nos chaussures de jogging, et à courir ardemment sur les routes, pas vrai ? Attendez une minute ! Avant de tous nous emporter dans un tourbillon émotionnel, nous avons besoin de regarder un peu les faits concernant le cancer du sein.

Tout d’abord, qui tire profit des cancers du sein ?

Je sais que ça paraît cynique, mais hé, ce livre est entièrement centré pour couper la propagande et pour se rendre vers la vérité. Et la vérité est souvent obscurcie par les émotions de la maladie. Alors, laissez-moi vous poser une question. Saviez-vous que le sponsor principal du Mois de la Sensibilisation au cancer du sein, est AstraZeneca ? La plupart des gens ne savent pas que l’idée du Mois de la Sensibilisation du Cancer du Sein a été conçue et payée par l’entreprise chimique Britannique ‘Imperial Chemical Industries’ (ICI), dont la filiale Américaine (AstraZeneca) fabrique le controversé Tamoxifène, qui est largement le plus prescrit des médicaments pour le cancer du sein. Dans son livre, ‘Inculpé : la Recherche sur le Cancer’, le Dr. Tibor J. Hegedus, a écrit : «Le Tamoxifène est donné aux femmes atteintes d’un cancer du sein pour bloquer l’entrée de l’estradiol dans les cellules tumorales, dépendant de cette hormone pour stimuler la croissance. Lorsque les hormones sont bloquées cela atteint son objectif primaire, elles sont obligées, ensuite, de voyager vers d’autres organes». Ceci, à son tour, stimule la prolifération des cellules de la muqueuse de l’utérus, et dans certains cas, cela provoque le cancer endométrial !

L’étude montre que la mammographie augmente le risque de cancer.

Depuis que le dépistage par mammographie a été introduit en 1983, l’incidence du carcinome canalaire in situ (CCIS), qui représente douze pour cent des cas de cancer du sein, a augmenté de 328%, et 200% de cette augmentation sont dus à l’utilisation de la mammographie.

 

Fait intéressant, en 1997, Zeneca Pharmaceuticals a acquis la chaîne Salick des centres de traitement du cancer, et a ensuite fusionné avec la société pharmaceutique Suédoise Astra pour former AstraZeneca, créant ainsi l’entreprise des médicaments classée au troisième rang dans le monde. Le Dr. Samuel Epstein, MD, a affirmé, ‘‘Il s’agit d’un conflit d’intérêts sans précédent dans l’histoire de la médecine Américaine. Vous avez une société qui possède une entreprise dérivée de l’un des plus grands fabricants au monde de produits chimiques cancérigènes, ils ont pris le contrôle du traitement du cancer du sein, ils ont le contrôle des

[études] de chimioprévention, et maintenant ils ont le contrôle du traitement du cancer dans onze centres – ils vont manifestement prescrire les médicaments qu’ils fabriquent’’. (LIEN : https://www.naturalnews.com/027300_cancer_brst_health.html).

Malgré le fait qu’en avril 1996, l’Organisation Mondiale de la Santé ait déclaré que le Tamoxifène soit un agent cancérigène reconnu, AstraZeneca continue à commercialiser ce médicament toxique. Le 16 mai 2000, le New York Times a rapporté que L’Institut National des Sciences de la Santé Environnementale a procédé à l’énumération des substances qui sont des agents cancérigènes connus. Le Tamoxifène a été inclus dans cette liste ! Prendre une substance cancérigène pour arrêter la propagation du cancer, c’est comme jouer « à la roulette russe » avec une mitraillette entièrement chargée ! La revue ‘Science’ a publié une étude du Centre Universitaire Médical Duke en 1999 montrant qu’au bout de deux à cinq ans, le Tamoxifène à effectivement initié la croissance du cancer du sein !

Qu’est-ce qu’une mammographie ?

Une mammographie est une radiographie du sein qui peut révéler des croissances tumorales qui auraient autrement été indétectables dans la cadre d’un examen physique. Comme tous les rayons X, les mammographies utilisent des doses de radiations ionisantes pour créer cette image. Les radiologues analysent l’image pour rechercher des excroissances anormales. La mammographie est-elle un outil efficace pour la détection des tumeurs ? Beaucoup de médecins disent «non». Dans une étude suédoise effectuée sur 60.000 femmes, soixante dix pour cent des tumeurs détectées par la mammographie se sont avérés être des faux positifs. Ces «faux positifs» ne sont pas seulement les foyers émotionnels et des pertes financières sur les victimes, mais ils conduisent aussi à de nombreuses biopsies superflues et envahissantes.

Mais il y a pire… Les mammographies provoquent effectivement le cancer !

Dans son livre, La Politique du Cancer, le Dr. Samuel Epstein, établit : « La mammographie ordinaire des femmes plus jeunes augmente leur risque de cancer. Des analyses d’essais contrôlés au cours de la dernière décennie a montré de façon cohérente, que cela augmente la mortalité par cancer du sein dans les quelques années qui suivent le début du dépistage. Cela confirme la preuve de la forte sensibilité du sein avant la ménopause, et sur les effets cumulatifs cancérigènes des rayons-X« .

Si vous avez un cancer, les bonnes nouvelles sont que l’espoir existe avec les traitements de remplacement contre le cancer. Réel espoir. Pas de fausse, malhonnête espérance trompeuse que les médecins vous donnent quand ils essaient de vous convaincre que les « Big 3 » sont la réponse. Rappelez-vous, c’est cela qui leur a été enseigné à la faculté de médecine, c’est tout ce qu’ils savent. Mais, vous aussi, avez besoin de vous rappeler de suivre la trace de l’argent. Lorsque votre médecin est sceptique au sujet d’un nouveau traitement naturel, vous pouvez parier qu’il ne régurgite que les mensonges qu’il a lus dans les derniers journaux médicaux, parrainés et sponsorisés par Big Pharma.

Ty Bollinger

Remarque importante: Je ne suis pas un médecin. Tout le contenu de cette lettre d’information est un commentaire ou une opinion et est protégé en vertu des lois sur la liberté d’expression dans tout le monde civilisé. Les informations contenues dans ce document sont destinées à des fins éducatives seulement. Il n’est pas conçu comme un substitut pour le diagnostic, le traitement ou les conseils d’un professionnel agréé qualifié. Les faits présentés sur ce site et dans le livre sont offerts à titre d’information uniquement, ce ne sont pas des conseils médicaux, et en aucune façon on ne devrait considérer que je suis pratiquant en médecine. Un effort délibéré a été fait pour que les informations présentes soient à la fois exactes et véridiques. Cependant, je n’assume aucune responsabilité pour les éventuelles inexactitudes dans mon matériel de source, pas plus que je assume la responsabilité de la façon dont ce matériel est utilisé. Toute déclaration concernant les traitements alternatifs pour le cancer n’a pas été évaluée par la FDA.

mars 31st, 2011|

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.