L’Hyperthermie

Home/Non classé/L’Hyperthermie

La fièvre est depuis longtemps un symptôme incompris et maltraité. La plupart des médecins orthodoxes essayent de combattre et de réprimer la fièvre, d’où la nécessité d’Advil et de Tylenol. Toutefois, le fait est que la fièvre est un esprit constructif, un symptôme de promotion de la santé, initié et créé par l’organisme dans ses efforts propres à combattre les infections, les autres conditions de la maladie, et pour restaurer la santé.

« La fièvre induite artificiellement a le plus grand potentiel dans le traitement de nombreuses maladies, y compris le cancer ».

La fièvre fait activer le métabolisme, inhibe la croissance d’invasion des virus ou des bactéries, et accélère le processus de guérison. L’hyperthermie est essentiellement une fièvre provoquée artificiellement. Dans les tissus normaux, les vaisseaux sanguins s’ouvrent (se dilatent) lorsque la chaleur est appliquée, dissipant la chaleur et refroidissant l’environnement cellulaire.

Contrairement aux cellules saines, une tumeur est un groupe de cellules serrées, de ce fait, la circulation est restreinte et lente. Lorsque la chaleur est appliquée à la tumeur, les nutriments essentiels et l’oxygène sont coupés aux cellules tumorales. Il en résulte un effondrement du système vasculaire de la tumeur, et la destruction des cellules cancéreuses.

Il existe plusieurs méthodes utilisées pour induire une hyperthermie. Une de ces méthodes est appelée « Schlenzbath » où le patient est totalement immergé dans une baignoire remplie d’eau, et ce, à une température située entre 100-102 degrés Fahrenheit = 37,8-38,9 degrés Celsius. Seul le nez et la bouche sont laissés libres pour la respiration. Au bout d’environ une demi-heure, la température du corps va progressivement augmenter pour correspondre à la température de l’eau. Une autre méthode populaire a recours à l’aide de saunas à infrarouges éloignés, pour chauffer le corps tout entier (à l’exception de la tête) en utilisant des lampes infrarouges.

L’hyperthermie donne au cancer un « coup triple » :

  1. Elle enlève les accumulations de produits chimiques toxiques qui causent le cancer.
  2. Elle améliore la circulation alors que les tissus sont à la fois nourris avec de l’oxygène, et rince les déchets acides.
  3. Elle affaiblit, ou même tue les cellules cancéreuses qui ont une faible tolérance à la chaleur contrairement aux cellules saines.

Il y a plus de 2.000 ans, le célèbre médecin Grec, Parménides, déclara : «Donnez-moi une chance de créer de la fièvre, et je vais guérir n’importe quelle maladie». Cette sagesse traditionnelle a certes résisté à l’épreuve du temps.

Ty Bollinger

Remarque importante: Je ne suis pas un médecin. Tout le contenu de cette lettre d’information est un commentaire ou une opinion et est protégé en vertu des lois sur la liberté d’expression dans tout le monde civilisé. Les informations contenues dans ce document sont destinées à des fins éducatives seulement. Il n’est pas conçu comme un substitut pour le diagnostic, le traitement ou les conseils d’un professionnel agréé qualifié. Les faits présentés sur ce site et dans le livre sont offerts à titre d’information uniquement, ce ne sont pas des conseils médicaux, et en aucune façon on ne devrait considérer que je suis pratiquant en médecine. Un effort délibéré a été fait pour que les informations présentes soient à la fois exactes et véridiques. Cependant, je n’assume aucune responsabilité pour les éventuelles inexactitudes dans mon matériel de source, pas plus que je assume la responsabilité de la façon dont ce matériel est utilisé. Toute déclaration concernant les traitements alternatifs pour le cancer n’a pas été évaluée par la FDA.

avril 22nd, 2010|

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.