L’Uranium Appauvri – Un Sale Petit Secret

Home/Non classé/L’Uranium Appauvri – Un Sale Petit Secret

L’uranium appauvri (« UA ») est un sous-produit radioactif, issu à partir du procédé industriel utilisé pour enrichir l’uranium. Il constitue le déchet ultime de l’uranium-238, lorsque les scientifiques cherchent à transformer l’uranium naturel en uranium-235, qui est utilisé pour produire de l’énergie nucléaire. Les militaires accordent de la valeur aux munitions fabriquées à partir d’UA parce que, lorsqu’elles sont fusionnées avec des alliages de métaux, elles sont considérées comme les ogives les plus efficaces pour pénétrer les chars ennemis. En outre, comme l’UA est deux fois plus dense que le plomb, l’armée l’utilise comme blindage. Une fois que la munition à l’UA atteint et frappe sa cible, le projectile commence à brûler à l’impact, créant de minuscules particules de matières radioactives U-238. Une fois inhalé, l’UA se loge dans le corps, et émet un rayonnement radioactif indéfiniment. Une seule particule d’UA logée dans un ganglion lymphatique peut dévaster tout le système immunitaire, selon l’expert Britannique en rayonnements, Roger Coghill.

Les chercheurs ont démontré que l’uranium appauvri « voyage par les nerfs, depuis le nez jusqu’au cerveau », pour reprendre les termes d’un chercheur et docteur de l’Université de Chicago. Une quantité infime (un milligramme) de ce poison radioactif évolue rapidement depuis les nerfs olfactifs directement jusque dans le cerveau et 1,2 millions de balles sont tirées par jour – avec un effet dévastateur agissant pour toujours – puisque sa demi-vie est de 4,5 milliards d’années. (LIEN) Les vents peuvent transporter cette poussière radioactive sur de nombreux miles, ce qui pourrait contaminer l’air que respirent les innocents êtres humains. Cette inhalation peut causer le cancer du poumon, des lésions rénales, des cancers des os et de la peau, ainsi que des malformations congénitales et des intoxications chimiques.

À vrai dire, l’uranium appauvri est considéré comme une arme de destruction massive illégale, par l’Organisation des Nations Unies, et est interdite pour une utilisation dans la guerre par le droit international … Les Etats-Unis et Israël continuent encore à l’utiliser régulièrement. L’armée Américaine a utilisé des milliers de tonnes d’uranium appauvri en Afghanistan, au Koweït, en Irak, frappant des civils et leurs propres soldats par dizaines de milliers. L’UA contamine les aliments, l’eau, l’air et la terre pour toujours – il est le nec plus ultra des «bombes sales». J’ai récemment reçu un grand nombre de photographies d’horribles malformations congénitales qui ont été expérimentées en Irak… Je n’avais, très franchement, jamais rien vu de tel.

Attention : La vidéo ci-dessous contient des images et des représentations choquantes.

Le Dr. Jawad Al-Ali, directeur du Centre d’oncologie du plus grand hôpital à Bassorah, en Iraq a déclaré, lors d’une conférence, en 2003 au Japon :

« Les enfants sont particulièrement vulnérables à l’empoisonnement à l’UA. Ils ont un taux d’absorption beaucoup plus élevé, car leur sang est utilisé pour construire puis nourrir leurs os, et ils ont beaucoup de tissus mous. Le cancer des os et la leucémie étaient autrefois des maladies les affectant le plus, cependant, le cancer du système lymphatique qui peut se développer n’importe où sur le corps, et qui avait rarement été vu avant l’âge de 12 ans est désormais commun« . (LIEN)

Il y a des rapports prouvant une augmentation spectaculaire de l’incidence des bébés malformés qui sont nés dans la ville Irakienne de Falloujah, où les armes à uranium appauvri ont été largement utilisées au cours de novembre 2004, lors de l’assaut de cette ville par les Marines Américains. Un rapport envoyé à l’Assemblée Générale des Nations Unies par le Dr. Nawal Majeed Al-Sammarai (ministre Irakien des Affaires de la Femme depuis 2006) a révélé qu’en septembre 2009, l’hôpital général de Falloujah comptait 170 enfants nés, dont 24% sont décédés dans leur première semaine de vie. Pire encore, pas moins de 75% des bébés nés ce mois là sont nés malformés. Cela se compare à août 2002, six mois avant l’invasion Américaine, où 530 naissances ont été signalées, avec seulement six décès dans la première semaine, et seulement une malformation. De toute évidence quelque chose de terrible se passe à Falloujah, et de nombreux médecins soupçonnent que c’est la poussière d’uranium appauvri qui imprègne la ville. (LIEN) Dans les hôpitaux à travers l’Irak, les mères ne demandent plus : « Docteur, est-ce un garçon ou une fille? », Mais plutôt, « Docteur, le bébé va-t-il être normal ? »

Malheureusement, la plupart des hommes et des femmes de l’armée Américaine qui ont servi en Irak et en Afghanistan ne se rendent pas compte qu’eux-mêmes et leurs familles sont devenus des cobayes humains, avec la permission du gouvernement des États-Unis. Voici un lien vers une inquiétante histoire datant de novembre 1995, parue dans le magazine Life sur l’un de nos héros de l’armée Américaine, Darrell Clark, et de sa fille de 3 ans, Kennedi, qui est née sans bras ni jambes à la suite de l’exposition de Darrell à l’uranium appauvri durant la guerre du Golfe. Selon Vincent L. Guarisco, membre à vie de l’Alliance des «vétérans atomiques» (anciens combattants qui ont été exposés aux radiations nucléaires depuis la Seconde Guerre mondiale), « L’uranium appauvri est peut-être l’agent libéré dans l’atmosphère, le plus meurtrier dans le temps, jamais utilisé, à se déchaîner sur l’humanité ». Malgré cette catastrophe sans précédent pour toute une génération d’anciens combattants, les rapports Guarisco indiquent que, « seulement environ 14% des Américains, au mieux, comprennent la matrice complète de l’uranium appauvri environnant« .

Ty Bollinger,

Remarque importante: Je ne suis pas un médecin. Tout le contenu de cette lettre d’information est un commentaire ou une opinion et est protégé en vertu des lois sur la liberté d’expression dans tout le monde civilisé. Les informations contenues dans ce document sont destinées à des fins éducatives seulement. Il n’est pas conçu comme un substitut pour le diagnostic, le traitement ou les conseils d’un professionnel agréé qualifié. Les faits présentés sur ce site et dans le livre sont offerts à titre d’information uniquement, ce ne sont pas des conseils médicaux, et en aucune façon on ne devrait considérer que je suis pratiquant en médecine. Un effort délibéré a été fait pour que les informations présentes soient à la fois exactes et véridiques. Cependant, je n’assume aucune responsabilité pour les éventuelles inexactitudes dans mon matériel de source, pas plus que je assume la responsabilité de la façon dont ce matériel est utilisé. Toute déclaration concernant les traitements alternatifs pour le cancer n’a pas été évaluée par la FDA.

octobre 29th, 2010|Tags: , |

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.