TUMEUR TIZZY

Home/Non classé/TUMEUR TIZZY

Les oncologues classiques sont généralement ravis quand ils voient qu’une tumeur cancéreuse a rétréci. Ce sont de bonnes nouvelles, n’est-ce pas ? À vrai dire, le rétrécissement des tumeurs qui résulte parfois de la chimio ou de la radiothérapie n’est PAS un signe de guérison du cancer. Il représente en réalité le fait que le système immunitaire s’est fermé ! Dans des conditions idéales, les tumeurs GROSSISSENT à mesure qu’elles se remplissent avec les leucocytes (macrophages) et les lymphocytes (cellules T) qui identifient les cellules cancéreuses, les tuent, puis dévorent le reste. Ceci est une réponse inflammatoire, et le résultat est que la tumeur GROSSIT car elle devient engorgée de ces cellules. Ne confondez PAS cela avec le rétrécissement de la tumeur pour vaincre le cancer. Cela est tout le contraire.

Selon le Dr. Philip Binzel : « Le problème avec de nombreux médecins (pas tous) et oncologues dans la société d’aujourd’hui, c’est qu’ils ont été formés pour «s’orienter vers la tumeur»… Par exemple, Quand un patient se trouve à avoir une tumeur, la seule chose dont le médecin discute avec le malade, c’est de ce qu’il entend faire au sujet de la tumeur. Si un patient atteint d’une tumeur reçoit une radiothérapie ou une chimiothérapie, la seule question qui soit posée au patient concerne la tumeur. Personne n’a jamais demandé comment le patient, lui, se porte. Dans mes informations sur la médecine, je constate cela. Rappelez-vous bien, vous voyez des patients qui reçoivent la radiothérapie et/ou la chimiothérapie, la tumeur devient de plus en plus petite, mais avec ce que le patient subit, il est de plus en plus malade. À l’autopsie, on entendait dire : «N’est-ce pas merveilleux ! La tumeur est partie !» Oui, elle est partie, mais si elle a disparu, le patient, lui, est mort ! Combien de millions de fois allons-nous avoir à répéter ces scénarios avant que nous ne réalisions que nous traitons la chose qui ne doit pas l’être ?  »

Ty Bollinger

juin 11th, 2011|

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.